23 avril 2006

1

     Aglaé se réveilla en sueur. Elle alluma sa lampe de chevet, tâtonna au pied de son lit,attrapa un mouchoir et se moucha bruyamment. Un infime craquement se fit entendre. La petite fille tendit l’oreille,puis se rendit compte qu’il y avait une craquelure sur son matelas. Elle se frotta les yeux mais dans un bruit inattendu son lit se déchira dans son long. Elle tomba sur un nuage. Dans le ciel,la déchirure se referma.

     Aglaé se demanda où elle était. Elle se trouvait sur un nuage qui avançait dans un ciel jaune,vert et violet.En fait, jaune avec des pois verts et violets.Aglaé était complètement ahurie.Elle ferma les yeux, puis les rouvrit.Elle était toujours sur ce maudit nuage,et le ciel avait toujours ce stupide motif.Elle finit par se dire qu’elle n’y pouvait rien et que c’était comme ça.La fillette décida d’observer son environnement. En fait, son nuage faisait partie d’une colonne de nuages bariolés,les uns bleus,les autres roses ou orange qui avançaient en une colonne imperturbable.

Aglaé se baissa et regarda le monde au-dessus duquel elle se trouvait.Il était...jaune.

Et jaune.Et jaune.Rien d’autre que du jaune.De la terre jaune,des cailloux jaunes, bon,enfin,tout jaune.N’ayant rien d’autre à faire, elle se cala dans son nuage et s’endormit.

Posté par aglaeroman à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 1

Nouveau commentaire